Les missions du Department of Homeland Security (DHS)

Department of Homeland Security se traduit en français par le département de la sécurité intérieure des États-Unis, il comprend l’agence US Border and Customs en charge de la délivrance de l’ESTA . Nous présentons cet organisme au travers de son histoire, son organisation et ses missions.
 

Les origines du Department of Homeland Security

Le Department of Homeland Security (le département de la sécurité intérieure des États-Unis) a été créé à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Au vu du contexte, il est facile d’imaginer que le but de cette entité gouvernementale est la protection du territoire américain contre tout type d’attaques ou de menaces.

Onze jours après les attaques terroristes, le gouverneur de Pennsylvanie est promu Premier Secrétaire à la sécurité intérieure par la Maison Blanche (le Président américain était alors George W. Bush).

Le Department of Homeland Security est officiellement créé en novembre 2002, suite à la ratification du Homeland Security Act, pouvant être traduit en français par la loi sur la sécurité intérieure. Ce département unifie, et prend sous sa coupe, 22 agences fédérales liées à la sécurité du pays. Sa mise en fonction au sein du gouvernement américain est effective en mars 2003.
 

L’organisation du Department of Homeland Security

Le Secrétaire à la sécurité intérieure et son secrétaire adjoint sont à la tête du Department of Homeland Security. Ces derniers sont secondés par un directeur de cabinet (Chief of Staff), un secrétaire exécutif et un conseiller militaire.

Le département a connu 4 réorganisations à ce jour (2005, 2006, 2007 et 2010) et 6 secrétaires (Tom Ridge de 2003 à 2005, Michael Chertoff de 2005 à 2009, Janet Napolitano de 2009 à 2013, Jeh Charles Johnson de 2013 à 2017, John F Kelly en 2017 et Kirstjen Nielsen depuis fin 2017) sous trois administrations (Bush, Obama et Trump).

Le département de la sécurité intérieure américaine assure la coordination de 24 agences, ce qui lui permet d’agir dans divers domaines tels l’anti-terrorisme, la protection des frontières, l’immigration et les douanes, la cybersécurité et la prévention et gestion des catastrophes naturelles.

Il s’appuie également sur le NTAS (National Terrorism Advisory System) qui est à système de diffusion d'informations auprès du public et des autorités. Ce système repose sur deux niveaux :

  • les bulletins pour la diffusion d'informations générales relatives à la sécurité des USA ;

  • les alertes issues en cas de menace ou attaques. Les alertes peuvent être élevées, c’est-à-dire que la menace est réelle, mais des informations sont toujours manquantes, ou imminentes lorsque la menace est identifiée et (comme son nom l'indique) imminente.
     

Les missions du Department of Homeland Security

Le Department of Homeland Security est une administration publique du gouvernement fédéral qui n’est pas l’équivalent du ministère de la Défense comme on pourrait le croire. Son champ d’action n’est, en effet, pas tant militaire, mais plutôt orienté vers le civil. L’idée promulguée est de défendre les USA de l’intérieur : prévoir, protéger, agir et reconstruire.

Les 5 missions principales du département de la sécurité intérieure des États-Unis sont :

  • la prévention des attaques terroristes en augmentant la sécurité et contrôlant l’obtention et la gestion d’agents chimiques, biologiques et nucléaires ;

  • la protection et gestion des frontières terrestres, aériennes et maritimes avec, par exemple, le contrôle des entrées sur le sol américain via les visas délivrés par les ambassades américaines et l’autorisation ESTA émis par l’US Customs and Border ;

  • la mise en place et le renforcement des lois sur l’immigration ;

  • la cybersécurité  ;

  • la gestion des attaques terroristes, catastrophes naturelles et tout autre urgence à grande échelle (FEMA Federal Emergency Management Agency - agence fédérale des situations d’urgence).
     

Lien entre l’ESTA et le Department of Homeland Security

Vous l’aurez compris, les États-Unis d’Amérique (le gouvernement américain tout comme ses ressortissants) prennent très à coeur la protection de leur territoire. Il est fortement recommandé de respecter les lois en vigueur, notamment en termes d’immigration pour garantir un séjour aux États-Unis à la hauteur de vos espérances. Nous vous rappelons que les ressortissants français peuvent très facilement effectuer de courts séjours touristiques et voyages d’affaires aux USA en demandant l’autorisation de voyage ESTA sur notre plateforme.

Nous rappelons que l’ESTA a été mis en place dans le cadre du Visa Waiver Program (VWP), qui est un programme d’exemption de visa. Les ressortissants des 38 pays participant peuvent voyager aux États-Unis sans visa, à condition de recevoir l’autorisation ESTA.

La participation au VWP n’est pas le seul critère d’obtention. Le demandeur doit également :

  • ne pas avoir pour autre nationalité, la nationalité irakienne, iranienne, syrienne ou soudanaise ;

  • avoir un passeport valide pour la durée du séjour, il doit également s’agir d’un passeport électronique ou d’un passeport biométrique ;

  • se rendre aux USA pour un séjour de courte durée , la durée de séjour ne doit, en effet, pas dépasser 90 jours maximum ;

  • répondre correctement (selon les critères des autorités américaines) au questionnaire complétant le formulaire ESTA ;

  • ne pas avoir visité l’Irak, l’Iran, la Syrie, la Libye, le Yémen, la Somalie ou le Soudan depuis le 01 mars 2011.

Pour être acceptée, une demande ESTA doit être étudiée par l’agence US Customs and Border Protection. Cette agence fait partie du Department of Homeland Security et aide le département dans sa mission de protection des frontières en accord avec la politique d’immigration du gouvernement en place.

Mis à jour le 11 octobre 2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.