Autorisation d’entrée aux États-Unis accordée ou en instance

Quelque 38 pays participent jusqu’à ce jour au programme d’exemption de visa, l’ESTA. Ce programme délivre une autorisation d’entrée pour les USA qui peut se substituer au visa. Mais attention, l’ESTA n’est en aucune façon un visa. Il ne suffit pas d’en faire la demande pour pouvoir l’obtenir. D’ailleurs, après avoir soumis votre demande, quelques minutes suffisent généralement pour connaître votre statut. Soit votre demande est refusée, soit elle est accordée, soit elle est mise en instance.

 

Les conditions pour avoir l’autorisation d’entrée ESTA accordée ?

Il suffit de remplir les conditions requises pour bénéficier d’une autorisation d’entrée sans visa aux USA. Il faut d’abord que votre pays d’origine participe au programme d’exemption de visa. Sans cela, vous n’avez d’autre choix que de demander un visa.

Il vous faut ensuite en faire la demande en la soumettant en ligne. Durant la procédure de soumission, il vous faut remplir un formulaire qui est assez long et veiller à ce que la saisie soit aussi exacte que possible pour que votre autorisation vous soit accordée. Votre passeport doit aussi être compatible avec l’ESTA. L’idéal serait d’avoir un passeport biométrique ou électronique.

 

 

Avoir une réponse ESTA positive grâce aux sites spécialisés

Pour ne pas s’y perdre, certaines personnes préfèrent passer par les services de sites spécialisés et habilités à la soumission de ce document. Elles y gagnent en service et en rapidité.

 

Pourquoi certaines demandes ont été mises en instance ?

Si votre demande a été mise en instance, il ne faut surtout pas s’inquiéter. Il est possible que le système qui gère l’ESTA soit submergé de demande. Il est possible qu’il soit stoppé momentanément bien que ce cas de figure n’arrive jamais. Il se peut que le système ait rencontré des anomalies ou bien qu’il demande une vérification un peu plus poussée. Dès le moment où vous avez constaté, que votre demande a été mise en attente, vous pouvez essayer de récupérer votre numéro de dossier. Vérifiez scrupuleusement tout ce que vous avez déclaré. En cas d’erreur, signalez-le immédiatement.

 

Que faire si la demande d’autorisation d’entrée a été refusée ?

Si jamais vous ne pouvez pas renoncer à votre voyage suite à un refus de votre demande, il vous faut alors vous rendre à l’ambassade ou bien au consulat des États-Unis pour y faire une demande de visa. Il est important d’insister sur le fait que l’ambassade est immédiatement avisée dès le moment où on vous a refusé votre autorisation.

Ce refus accompagnera votre dossier pour la demande de visa. Cependant, dans le cas où le refus est dû à une erreur de saisie, il est possible de recommencer la procédure 10 jours après la première soumission.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.