Est-ce possible de partir aux USA plus de 90 jours avec l’ESTA ?

Partir à l’aventure et voyager aux États-Unis sans demander de visa, c’est possible grâce à l’ESTA ! Mais vous ne pourrez pas rester éternellement sur le territoire américain. Le temps accordé pour un séjour aux USA avec l’ESTA est de 90 jours maximum ; est-il tout de même possible d’aller au-delà ?

Dans un premier temps, nous vous expliquons comment bénéficier de l’autorisation ESTA et dans un second temps, nous verrons s’il est possible de rester plus longtemps sur le sol américain.

90 jours consécutifs maximum avec l’ESTA

L’ESTA ou Electronic System for Travel Authorization fait partie du programme d’exemption de visa. Si vous êtes Français ou que vous êtes ressortissant de l’un des 38 pays membres du Visa Waiver Program, vous pouvez peut-être demander une autorisation ESTA. Retrouvez la liste de tous les pays participants ci-dessous :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Pays-Bas, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

Pour obtenir un ESTA, vous devez également être muni d’un passeport valide (passeport électronique ou passeport biométrique), voyager par voie maritime ou par voie aérienne et enfin organiser un séjour aux États-Unis (voyage touristique, voyage d’affaires ou transit) de 90 jours maximum.

Lors de votre demande ESTA, il vous sera demandé de confirmer vos dates de voyage (aller et retour) afin que les autorités américaines s’assurent que vous n’envisagez pas de rester plus longtemps dans leur pays.

La durée maximale de votre voyage aux USA est bien de 90 jours maximum avec l’ESTA ; cependant, vous pouvez renouveler votre voyage plusieurs fois, car la durée de validité de l’ESTA est de deux ans.

Pour demander votre document ESTA de 90 jours, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du gouvernement et faire votre demande via un formulaire en ligne. Des sites privés comme celui de notre partenaire sur demande-esta.com proposent de faire la demande à votre place. Une personne sera en charge de remplir le formulaire ESTA avec une minutie toute particulière.

Que risque t-on si l’on reste plus de trois mois avec l’autorisation ESTA ?

Pour rappel, un ESTA ne permet pas aux voyageurs de vivre aux USA, d’étudier dans une grande université américaine ou d’y travailler. En outre, si le délai de 90 jours est dépassé, cela peut vous attirer des ennuis, vous devez impérativement être sorti du pays après ce laps de temps.

Pour quelles raisons pourriez-vous ne pas avoir quitté l’État américain ?

  • Les plages de Floride, les vues aériennes sur le Grand Canyon ou le vin de Napa Valley vous ont fait oublier le quotidien ? On croit toujours que cela n’arrive qu’aux autres, mais c’est une situation qui survient plus souvent qu’on ne le pense ;
  • votre séjour se termine au bout de 90 jours pile et vous avez malheureusement raté votre avion ou votre bateau ;
  • vous avez tout simplement envie de voyager aux États-Unis plus longtemps.

Toutes ces situations peuvent vous mettre dans l’embarras. En effet, en dépassant les 90 jours autorisés par l’ESTA, vous avez le statut d’immigrant illégal pour le gouvernement américain.

En général, les autorités américaines ne prennent pas cela à la légère. Vous pourrez donc dire au revoir à vos futurs voyages aux États-Unis d’Amérique, que ce soit via un ESTA ou un visa USA. Il se peut même que vous soyez arrêté ou expulsé.

Si vous ne pouvez pas quitter le territoire américain parce que vous êtes hospitalisé, gardez toutes les preuves de cette situation (facture de l'hôpital avec les dates par exemple), les autorités américaines pourront se montrer plus clémentes dans un cas spécial.

En conclusion : ne jouez pas avec le feu, si vous pensez que 90 jours consécutifs de l’ESTA ne sont pas suffisants pour votre voyage, tournez-vous plutôt vers une demande de visa à l’ambassade des USA ou au consulat. Partir aux États-Unis avec un visa américain coûte à peu près 150 $ et nécessite un délai d’obtention plus long, mais vous pourrez rester plus longtemps que les trois mois autorisés par l’ESTA.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.