ESTA : quelle est sa durée de validité officielle ?

L’ESTA a été mis en place par le gouvernement américain afin de renforcer la sécurité intérieure des États-Unis tout en maintenant les avantages du Visa Waiver Program. Il n’est pas un visa américain, mais une autorisation de voyage aux USA. Nous nous concentrons ici sur sa durée de validité.
 

Durée de validité de l’ESTA

L’autorisation de voyage ESTA, délivrée par les autorités américaines, a une durée de validité de 2 ans à partir de la date de délivrance, ou jusqu’à l’expiration du passeport si celle-ci se produit avant la fin des deux années de validité. À titre de comparaison, le futur ETIAS en Europe pourra s'utiliser durant 3 ans.

Puisque l’autorisation ESTA est liée au passeport, toute modification de ce dernier entraîne la nullité de l’ESTA USA. Une mise à jour n’est pas possible, ce qui implique de procéder à une nouvelle demande en ligne en cas de nouveau passeport ou de modification de ses données. Puisqu’il s’agit d’une nouvelle demande, la durée de validité change.

Précision : n’est autorisé que le passeport électronique ou le passeport biométrique.

Nulle inquiétude à avoir si une autorisation expire en cours de voyage aux États-Unis. L’autorisation doit être valide au moment d’entrée, sa validité n’est pas pertinente au moment de sortie.

Le gouvernement américain se réserve le droit d’annuler un ESTA quelle que soit la durée de validité restante. Ceci reste une mesure exceptionnelle. Tel fût toutefois le cas, lors de la mise en place de nouveaux critères d’éligibilité, pour des raisons de sécurité nationale (Terrorist Travel Prevention Act de 2015). Ont alors été révoquées, toutes les autorisations ESTA délivrées aux ressortissants irakiens, syriens et soudanais (même en cas de double nationalité) et à toutes personnes ayant visité l’Irak, l’Iran, La Syrie, la Libye, le Yémen, le Soudan et la Somalie depuis le 01 mars 2011.

La durée de validité officielle est de deux ans, mais ceci ne donne pas pour autant le droit au voyageur de rester 24 mois consécutifs sur le territoire américain. Tel que prévu par le Visa Waiver Program (Programme d'Exemption de Visa), seuls les courts séjours aux États-Unis (90 jours maximum) sont autorisés par l’ESTA, qu’il s’agisse de transits, de séjours touristiques ou voyages d’affaires. Par contre, le nombre de voyages est illimité au cours des deux ans de validité, à condition tout de même qu’ils ne soient pas trop rapprochés dans le temps et donnent l’impression que vous résidez aux États-Unis.

L’ESTA est obligatoire pour les voyages de courte durée et pour les transits, mais ne garantit pas pour autant l’entrée sur le sol américain. Cette décision revient à l’agent d’immigration présent au point d’entrée. Ce dernier peut demander la présentation de pièces supplémentaires tel le billet de sortie du territoire.

Il est recommandé de solliciter l’ESTA au moins 72 heures avant le départ au cas où les autorités ont besoin d’étudier votre demande (autorisation en instance).
 

Vérifier la durée de validité de l’ESTA

Une fois la demande d’autorisation complétée via le formulaire ESTA mis à disposition sur le site du gouvernement ou sur ce site privé demande-esta.com, un numéro d’identification et une réponse vous sont donnés.

Si votre demande d’ESTA est approuvée, la date d’expiration de l’ESTA, et donc sa durée de validité, apparaît sur l’écran.

Si votre autorisation a été acceptée par le passé et que vous ne vous souvenez plus de la date d’expiration, il est possible de vérifier le statut de votre autorisation. Pour ce faire, entrez dans votre espace personnel, pour une demande faite sur ce site, ou rendez-vous sur le site officiel et entrez votre numéro de passeport, date de naissance et numéro d’identification (numéro de demande) sous l’onglet “vérifier le statut ESTA”.

Si vous ne possédez plus le numéro de demande, entrez votre numéro de passeport, date de naissance, nom, prénom et votre pays de nationalité.

Notez qu’il s’agit du même procédé si votre autorisation est en attente. Une réponse sous 72 h vous est donnée.

En cas d’autorisation refusée, vous pouvez faire une nouvelle demande, si le refus est dû à une erreur dans le formulaire à remplir, ou faire une demande de visa à l’ambassade américaine. Ne cherchez pas à vous rendre aux USA sans autorisation ou sans visa, vous ne pourrez pas embarquer.

Mis à jour le 19 septembre 2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.