Donald Trump pour l’arrêt de la loterie Green Card

Plusieurs autorisations de voyage sont mises à disposition par les autorités américaines en fonction du type de séjour aux États-Unis : l’ESTA pour les séjours de courte durée encadrés par le Visa Waiver Program, les visas non-immigrants et la carte de résident permanent, plus connue sous le nom de Green Card. Chaque année, le gouvernement américain organise une loterie où 50 000 cartes vertes sont à gagner. Donald Trump semble toutefois déterminé à marquer l’arrêt de la loterie Green Card.
 

Retour sur la Green Card

La Green Card, en français carte verte, est une carte de résidence permanente qui confère à son détenteur quasiment les mêmes droits que le citoyen américain (exception du droit de vote et de la représentation en tant que juré).

Cette carte permet ainsi à un ressortissant étranger de s’expatrier aux États-Unis. De là, libre à lui d’y immigrer pour faire un stage aux USA, étudier dans une université américaine, travailler aux États-Unis, etc.

Il existe 8 méthodes d’obtention parmi lesquelles le mariage, la famille ou encore le travail. Dans chacun des cas mentionnés, un ressortissant américain se porte garant pour la personne étrangère ou, dans le cadre d’une green card travail, l’entreprise devient le sponsor d’un employé. Les démarches à faire varient selon le type de parrainage.

Outre se faire sponsoriser, la personne souhaitant s’installer aux États-Unis a la possibilité de tenter sa chance à la loterie Green Card. Cette loterie, mise en place en 1990, s’inscrit dans la volonté de diversifier la population américaine (d’où son nom de Diversity Immigrant Visa Program). 100 000 participants sont sélectionnés de manière aléatoire et la moitié repart avec le sésame en poche. Plusieurs conditions doivent être respectées pour pouvoir participer, tel qu’être ressortissant d’un pays autorisé.
 

Donald Trump et la fin de la loterie Green Card

Donald Trump ne remet pas en cause le principe de la Green Card obtenue par parrainage puisque les mesures de sécurité sont, selon lui, respectées. Par contre, la loterie Green Card est sous le feu des critiques.

Donald Trump n’est pas le premier à avoir critiqué le caractère aléatoire de la loterie Green Card. Suite aux attaques de Los Angeles en 2002, la loterie a été considérée comme une entrave à la sécurité intérieure lorsqu’il s’est avéré que l’auteur de l’attaque résidait aux États-Unis grâce au diversity visa de son épouse. Cette idée a été renforcée avec les attaques de Manhattan en 2017 puisque l’auteur avait décroché sa carte de résident permanent par la loterie Green Card. Donald Trump avait dès alors déclaré vouloir remplacer le système aléatoire par un système basé sur le mérite.

Donald Trump va-t-il agir et mettre un terme à la loterie Green Card ? La réponse pourrait être donnée le mois prochain, en octobre 2018, lors du lancement officiel pour l’obtention des cartes vertes 2020. Nous rappelons que le lancement a lieu en octobre, le tirage en mai de l’année suivante et le processus d’obtention dès juillet. Gagner une green card à la loterie n’est pas signe d’obtention de la carte verte. Le dossier de candidature doit, en effet, être présenté à l’ambassade des États-Unis.

Qu’il n’en déplaise à Donald Trump, la décision d’arrêter la loterie Green Card ne lui revient pas. Cette méthode d’obtention ayant été approuvée par le Congrès, seul ce dernier peut y mettre un terme. Deux propositions de loi ont, toutefois, été déposées en ce sens mais les textes sont toujours en cours d’études. Il semblerait donc que la loterie Green Card prendra place en octobre, comme chaque année. Pour combien de temps ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.