Introduction aux bonnes manières américaines

Pour tout séjour aux États-Unis, l’accent est en général mis sur la sécurité et les formalités de voyage à accomplir avant le départ. Bien entendu, il est capital d’être en possession d’une autorisation de voyage adéquate, ESTA ou visa, pour se rendre aux USA, mais il est également bon de se familiariser un peu avec la société américaine. Pour vous éviter d’éventuels faux-pas, trouvez ci-dessous une petite mise en lumière des bonnes manières américaines.


La politesse, version américaine

Les règles de politesse sont ancrées dans chaque culture et peuvent fortement influencer la perception que nous avons l’un de l’autre. Il est, en effet, considéré que faire preuve de politesse est la moindre des choses, un savoir-vivre que tout le monde doit posséder. Le problème se pose lors de séjours à l’étranger puisque les us et coutumes varient d’une culture à l’autre. Qu’en est-il de la politesse américaine ?

Les USA ne sont pas en reste et connaître les bonnes manières américaines est une grande aide pour tout voyage aux USA. D’ailleurs, il existe même un grand nombre d’instituts pour l’apprentissage de la bienséance ; les cours portant sur des domaines différents et notamment le savoir-vivre en entreprise ou encore au restaurant. En cas de cours dans une université américaine, il y a de fortes chances pour que l’établissement fasse parvenir une introduction à la culture américaine, incluant les règles de bienséance.Faire bonne impression est important aux USA et cela passe par connaître les bonnes manières américaines et la culture, en général. La bonne impression passe par le respect, la civilité mais aussi le respect des codes vestimentaires (notamment en entreprise).

En tant que français, la première règle de politesse américaine à respecter est de ne pas faire la bise pour saluer quelqu’un. Pour des personnes que vous connaissez pas ou peu, idem pour vos collègues de travail, optez pour la poignée de main (ferme de préférence) ou la combinaison sourire - hochement de tête. Avec vos amis, il est d’usage de faire un “hug” qui est une accolade brève. Cette accolade peut vous faire penser que les Américains ont le contact facile, mais cela est toutefois complètement faux. Le contact physique est très limité aux États-Unis et est carrément à éviter au travail sous peine de faire passer le mauvais message.

Même si les contacts physiques sont à éviter, sachez que les Américains sont très avenants à l’oral. Ne soyez pas surpris que des inconnus vous sourient ou vous saluent dans la rue, que la caissière du supermarché fasse une réflexion liée à vos achats, etc. Une fois encore faites attention à la ligne invisible. Tous les sujets abordés sont superficiels et de courte durée, inutile donc de penser que vous venez de trouver un ami en votre interlocuteur. Le “small talk” est très développé sur le sol américain et ne pas s’y soumettre est clairement perçu comme une impolitesse et une atteinte aux bonnes manières américaines.

L'utilisation des prénoms est monnaie courante aux USA. Il est toutefois recommandé d’utiliser une formule de politesse la première fois que vous rencontrez votre directeur, professeur ou toute autre personne exerçant une position d’autorité. Précisons que le vouvoiement n’existe pas en anglais donc le tutoiement s’impose et n’est pas considéré irrespectueux.

En tant que français, vous n’avez pas à vous inquiéter des bonnes manières américaines au restaurant. Les Américains sont bien plus détendus que nous à table et si la nourriture le requiert, n'hésitez pas à manger avec vos doigts (précisons que la cuisine américaine est plus variée qu’il n’y paraît). Roter à table est à éviter à tout prix, de même que se moucher et parler la bouche pleine. La règle d’or à ne pas oublier est le pourboire. La culture du pourboire est très forte aux États-Unis et ne pas s’y soumettre est extrêmement mal vu. Prévoir entre 15 et 20 % pour un bon service, 10 % si vous n’êtes que moyennement satisfait. Si vous ne parvenez pas à finir votre assiette, n’hésitez pas à demander un “doggy bag” pour emporter la nourriture avec vous. Cela est une convenance aux USA et n’est absolument pas vu comme étant impoli.

Attention de ne pas arriver en retard, que se soit au restaurant, chez des amis et bien entendu au travail. La ponctualité est une règle de la bienséance américaine.

Plusieurs règles de politesse françaises s’appliquent aux USA : les formules de politesse - dire bonjour, dire merci et au revoir - sont incontournables. Évitez d’interrompre quelqu’un, de hausser le ton, d’éternuer dans vos mains, de fumer hors des zones autorisées (ce qui peut d’ailleurs vous amener à avoir des ennuis avec les autorités américaines), etc., sont également considérés comme des règles de la politesse américaine. Le respect de l’autre est, d’une manière générale, à garder en tête : tenir la porte ouverte pour la personne qui suit, aider les aînés, ne pas dépasser dans une file d’attente, etc.

Les bonnes manières américaines d’État en État

Les États-Unis d’Amérique sont le quatrième pays le plus vaste. Le territoire américain s’étend sur 4 fuseaux horaires. Une telle superficie entraîne des différences importantes tant dans le paysage que dans la manière de se comporter. Ainsi, bien qu’il existe des bonnes manières américaines reconnues sur l’ensemble du territoire, quelques différences sont à noter d’un État américain à l’autre, ou tout au moins d’une côte à l’autre. Une compagnie canadienne a établi un classement de la politesse américaine par État : le Tennessee est l’État le plus impoli, la Louisiane et le Nouveau-Mexique ne sont pas loin derrière, à mi-chemin nous retrouvons la Floride, Hawaï, l’Alaska, l'Arkansas. L’État le plus poli est l’Oklahoma, loin devant l’Alabama.

New York City est la plus grande ville américaine en termes d’habitants. Elle a un rythme de vie plus rapide que bien d’autres villes américaines, d’où son surnom de ville qui ne dort jamais. En conséquence, elle a développé certaines règles qui lui sont propres et ne pas faire perdre son temps à un new-yorkais est probablement la règle d’or de la courtoisie. D’une manière générale, soyez efficace à NYC : si besoin d’un renseignement, allez droit au but (nul besoin de “small talk” ici, mais demandez poliment), marchez sur la droite du trottoir si vous êtes plus lent, sachez en avance ce que vous allez commander si vous mangez sur le pouce (street food), etc.  

En Californie, le rythme est plus lent ce qui peut être dû à la proximité de l’océan et la nature en général. Les Californiens sont connus pour avoir l'esprit ouvert et sont défenseurs de l’environnement et des droits de l’Homme. Cela étant dit, le nord et le sud de la Californie sont différents l’un de l’autre. Il vous suffit de regarder les films américains, vous pouvez déjà constater des styles de vie différents à San Francisco et Las Vegas, par exemple. Les Californiens sont certes plus détendus, mais il ne demeure pas moins important de respecter les règles de politesse. Un esprit compétitif ne sera pas mal perçu dans le nord (notamment la Silicon Valley), ni même d’ailleurs d’exhiber des signes extérieurs de richesse. Tous deux sont par contre moins bien appréciés dans les villes où la nature et la plage prédominent. Dans ces endroits, agir sans respecter l’environnement vous vaudra beaucoup de réflexions.

Au Texas, et dans la Sud des USA en général, la politesse à l’ancienne est de mise avec une utilisation très développée du “Sir” et “Ma’am”. L’hospitalité est ici une vertu, la galanterie est signe de bonne éducation dans les relations sociales et la politesse est reine. La religion catholique y est très importante et un manque de respect fait à cette religion est assurément un affront.

Pour résumer, notons que le savoir-être est la clé pour ne pas commettre d’impair. Cette règle est, d’ailleurs, à appliquer partout dans le monde et dans toutes circonstances. Veillez à observer les personnes qui vous entourent et déterminez votre environnement et respectez les coutumes.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.