Demande ESTA : qui peut profiter de l’autorisation ?

Des amis ou des membres de votre famille sont partis aux États-Unis récemment grâce à l’ESTA, et vous comptez suivre leur exemple en effectuant la demande d’autorisation ? Vous devez savoir que l’ESTA USA ne concerne pas n’importe quelle personne désirant se rendre sur le territoire américain. Faisant partie des mesures de sécurité prises par les autorités, des critères très spécifiques existent et déterminent qui peut profiter du document ESTA pour voyager aux États-Unis d’Amérique.
 

1er critère qui compte pour l’ESTA : le pays

Tout le monde n’a pas la chance d’économiser du temps et de l’argent en sollicitant un ESTA plutôt qu’un visa, dans l’objectif de pénétrer au pays de l’Oncle Sam. Qui peut recevoir le feu vert du gouvernement ?

La condition la plus évidente pour requérir un ESTA est la suivante : votre pays doit faire partie du Visa Waiver Program. Ce programme, facilitant l’accès au sol américain, intègre 38 pays ; seuls ces derniers sont concernés par l’Electronic System for Travel Authorization. Si vous lisez cet article, vous êtes probablement Français ; cela tombe bien, la France est bien membre du VWP. Si vous avez une autre nationalité, renseignez-vous sur les États intégrant le système d’exemption de visa (autrement dit, l’ESTA remplace un visa pour visiter les USA). On retrouve parmi eux bon nombre de pays européens, mais aussi Singapour ou la Nouvelle-Zélande.

La preuve de votre nationalité se situe sur votre passeport. De fait, cette pièce d’identité doit obligatoirement être valide et non périmée. En outre, sa durée doit couvrir l’intégralité du voyage.

Toutefois, cette appartenance au programme ne suffit pas. Même en étant Français, un individu peut être obligé de commander un visa ou une green card (par mariage, par loterie green card, le travail, etc.) si son voyage ne répond pas aux conditions imposées par les autorités américaines.
 

Une autorisation qui considère aussi le voyage en lui-même

Au-delà de sa nationalité, un candidat à l’ESTA doit prouver que son voyage aux USA est bien conforme au cadre imposé par le département de la sécurité intérieure. En effet, selon qu’une personne souhaite simplement visiter les États-Unis, y travailler, y faire un stage, etc., l’autorisation à posséder change. La délivrance de l’ESTA ne s’effectue qu’en cas de séjours bien précis. Il ne sert à rien de remplir le formulaire de demande en sachant pertinemment que les critères ne sont pas remplis ; une réponse négative vous parviendra automatiquement.

Venons-en à l’essentiel : qui peut commander un ESTA ? Toute personne qui voyage aux États-Unis :

  • pour 90 jours consécutifs au maximum (billets à l’appui) ;
  • pour du tourisme, un transit (vers le Canada ou Cuba par exemple) ou un voyage d’affaires ;
  • en arrivant par voie aérienne ou maritime ;
  • comme évoqué ci-dessus, votre passeport biométrique ou électronique doit être valide et votre nationalité doit intégrer celles acceptées par le Visa Waiver Program ;
  • et répondant aux conditions de sécurité et de santé étudiées dans le formulaire en ligne.

Toutes ces conditions doivent être réunies pour pouvoir entrer aux USA à l’aide d’un ESTA. Chaque nouvelle demande doit également y répondre (ce n’est pas parce que vous avez obtenu le document une fois que vous pouvez le réutiliser pour un nouveau séjour de plus de trois mois par exemple).

Vous ne respectez pas l’ensemble des éléments ci-dessus ? Votre séjour aux États-Unis ne pourra se réaliser qu’à la suite de l’obtention d’un autre document que l’autorisation ESTA, comme le visa ou la carte verte. Bien sûr, les personnes représentant un danger pour le pays n’auront pas plus de probabilités de recevoir un visa qu’un ESTA.

Mis à jour le 19 septembre 2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.